Rezig et l'Envoyé spécial du Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement évoquent la coopération économique

Publié le : jeudi, 09 janvier 2020 18:29   Lu : 37 fois
Rezig et l'Envoyé spécial du Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement évoquent la coopération économique

ALGER- Les moyens de renforcement des relations bilatérales et de la coopération économique entre l'Algérie et le Royaume-Uni ont été au cœur des entretiens entre le ministre du Commerce, Kamel Rezig et l'Envoyé spécial du Royaume-Uni pour le Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement, Philip Parham, a indiqué, jeudi, un communiqué du ministère du Commerce.

En compagnie du ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkai, M. Rezig a reçu au siège du ministère l'Envoyé spécial du Royaume-Uni pour le Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement, en présence de l'ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie, Barry Lowen.

Lors de cette rencontre, M. Rezig a évoqué les opportunités de partenariat et les avantages accordés par l'Algérie au partenaire étranger, appelant la partie britannique à "approfondir davantage la coopération économique".

Evoquant les relations économiques liant les deux pays, le ministre les a qualifié de "très importantes", étant donné que la Grande Bretagne est le dixième partenaire économique et neuvième client mondial de l'Algérie.

Elle occupe la deuxième place en matière d'approvisionnement du marché algérien, a-t-il précisé.

Au plan africain, M. Rezig a mis en avant "le rôle pivot de l'Algérie dans l'intégration continentale, eu égard à sa position stratégique, notamment avec l'adhésion de l'Algérie à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf)".

Le ministre du Commerce a évoqué "le climat d'affaires sérieux qui prévaut actuellement dans l'Algérie nouvelle notamment après la suppression de la règle 51/49 en vue d'encourager l'investissement étranger direct dans les secteurs non stratégiques", ajoute la même source.

Pour sa part, M. Aissa Bekkai a présenté une vision globale "des défis relevés par le gouvernement algérien dans sa nouvelle stratégie visant la rationalisation de la facture d'importations et l'augmentation des exportations hors hydrocarbures".

Il a appelé la partie britannique à ouvrir des canaux d'échange notamment dans le domaine des expertises.

De son côté, l'Envoyé spécial britannique a exprimé "la volonté de son pays, après sa sortie de l'union européenne (Brexit), d'élargir et de développer son partenariat avec les Etats auxquels il est lié par des partenariats économiques importants comme l'Algérie et ce pour ouvrir d'autres canaux d'investissement, étant donné que l'Algérie est une porte sûre sur les marchés africains".

M.Parham a confirmé, à ce propos, l'invitation du Royaume Uni à participer au sommet Royaume Uni-Afrique sur l'investissement prévu le mois courant.

Quant à l'ambassadeur britannique, il a affirmé que "son pays poursuit la consolidation des relations politiques et économiques avec l'Algérie qui demeure un partenaire stratégique dans le continent africain".

Rezig et l'Envoyé spécial du Sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement évoquent la coopération économique
  Publié le : jeudi, 09 janvier 2020 18:29     Catégorie : Economie     Lu : 37 foi (s)   Partagez