Ouargla: campagne de sensibilisation et de prévention contre l'envenimation scorpionique

Publié le : dimanche, 14 juin 2020 09:07   Lu : 7 fois
Ouargla: campagne de sensibilisation et de prévention contre l'envenimation scorpionique

OUARGLA- Une campagne de sensibilisation et de prévention contre l’envenimation scorpionique a été lancée dimanche à Ouargla, à l’initiative de l’association dénommée Elite Nationale des Sciences Médicales (National Elite of Medical Sciences - NEMS), a-t-on appris dimanche des organisateurs.

Cette campagne, dont l’encadrement est assuré par plusieurs acteurs, notamment des médecins, se déroule sur les réseaux sociaux à travers des vidéos au contenu d’informations instructives ainsi que des émissions diffusées sur les ondes de la radio locale, a indiqué à l’APS le chef du bureau local de NEMS, Sohaib Telli.

Elle a pour objectif de donner au grand public les informations nécessaires sur les risques induits par des piqûres de scorpions, en hausse durant la saison estivale, causant des piqûres parfois mortelles, a-t-il précisé.

Des conseils et des orientations sont prodigués aux citoyens sur la nécessité de préserver la propreté de l'environnement et éviter les thérapies traditionnelles en cas de piqûres de scorpion, tout en recommandant d’évacuer au plus vite la personne victime de piqûre de scorpion vers la structure de santé la plus proche pour bénéficier d’une prompte prise en charge médicale, a-t-il ajouté.

Les piqûres de scorpions constituent un problème de santé publique en Algérie, malgré les efforts consentis par le secteur de la santé dans le cadre de la lutte contre ce fléau, selon Fouad Mahammedi, médecin chef du service d’épidémiologie et de médecine préventive, à l’Etablissement public de santé de proximité d’Ouargla.

Au moins 3.040 personnes ont été victimes de piqûres de scorpion, dont cinq ayant entrainé le décès, durant l’an dernier à Ouargla, a-t-il rappelé.


Lire aussi: Envenimation scorpionique à Ouargla: plus de 160 cas enregistrés durant le 1e trim 2020


Les opérations de collecte de scorpions, dont à besoin l’Institut Pasteur pour la fabrication de sérum anti-venin, contribuent à diminuer la prolifération de l’insecte et, par conséquent, le nombre de piqures, parfois mortelles, ont-ils souligné.

Quelques 49.000 scorpions ont été collectés dans la wilaya d’Ouargla en 2019 et remis à l’annexe de l’Institut Pasteur pour l’extraction de leur venin aux fins de confection du sérum anti-venin, selon des cadres de cet établissement public.

Les différentes campagnes de collecte de scorpions effectuées durant la période estivale, notamment par l’association de wilaya d’Ouargla de lutte contre l’envenimation scorpionique et par des bénévoles, ont contribué à diminuer la prolifération du scorpion, en plus du nombre de cas de piqûres, indique-t-on.

La wilaya d’Ouargla est considérée comme un des foyers de prolifération de l’andorctonus Australis, l’une des espèces de scorpions les plus dangereuses pour l’homme et responsables du plus grand nombre de piqûres et de décès, selon la même source.

Ouargla: campagne de sensibilisation et de prévention contre l'envenimation scorpionique
  Publié le : dimanche, 14 juin 2020 09:07     Catégorie : Régions     Lu : 7 foi (s)   Partagez