Natation/championnat interclubs (USM Alger) : des résultats en net recul

Publié le : lundi, 25 novembre 2019 15:20   Lu : 21 fois

ALGER - Le club de natation de l'USM Alger a enregistré cette saison une nette régression sur le plan des résultats techniques, échouant notamment à occuper une place au podium du championnat national interclubs, à cause du départ de ses "meilleurs nageurs vers d'autres clubs", a appris l'APS auprès du staff technique de la formation algéroise.

Contrairement à ses habitudes, l'USM Alger s'est contentée d'une modeste 5è place au classement final du championnat d'Algérie (29.671 points) loin derrière le champion, le GS Pétroliers, qui a totalisé 36.588 points, suivi par l'ASPTT Alger (32. 557 points) et Bahia Nautique (32.439 points).

Pour l'entraîneur de l'USMA, Ali Maansri, la raison essentielle de l'absence de son équipe du podium du championnat-2019, où le club Rouge et Noir avait pourtant l'habitude de s'illustrer de fort belle manière, est le "départ massif" de ses principaux nageurs vers d'autres clubs, parmi eux Ramzi Chouchar, Moncef Balamane et Lounis Khendriche.

"On ne s'attendait peut-être pas à rater le podium où on avait coutume d'être présent, mais on était conscient que la mission allait être difficile après le départ de nos meilleurs nageurs la saison passée pour divers motifs (...) certains ont décidé d'aller nager à l'étranger comme Balamane (Canada), Chouchar et Khendriche (France) et qui ont, par conséquent, préféré défendre, en Algérie, les couleurs du GS Pétroliers en raison des avantages et salaires que leur procure ce club et qui leur permettent de payer leurs frais à l'étranger", a indiqué le coach.

En outre, le club usmiste a enregistré le départ de son international junior Amine Bouachir et de la nageuse Amina Maldji, tous deux pour des raisons personnelles, selon Ali Maansri.

Lors de la saison 2018-2019, la formation de l'USMA avait été sacré vice-champion d'Algérie Inter-clubs dont le classement est établi sur la base des points cumulés. La saison d'avant, celle de 2017-2018, l'USMA avait décroché le titre de champion.

Selon le coach, l'équipe de l'USMA est entrée dans une "phase de reconstruction", une décision prise en concertation avec le nouveau président du club. "Nous avons engagé trois entraîneurs qui vont travailler à la base, notamment avec les catégories benjamine et minimes. Nous avons démarré cette saison avec les nageurs disponibles. Nous allons tester tout le groupe et en garder les meilleurs dans le cadre de la réorganisation et la reconstruction de l'équipe au niveau de toutes les catégories".

Par ailleurs, Ali Maansri qui est également un des entraîneurs nationaux, a fait savoir que le niveau technique du championnat a été, à quelques exceptions, "tout juste moyen".

"J'estime que, par rapport à la saison dernière, le niveau technique a baissé, en témoignent les résultats enregistrés. A mon avis, les performances à retenir sont le record d'Algérie du 100 m dos (54.65) réalisé par Abdallah Ardjoune (ASPTTA), le bon chrono (2.38:00) de Khansa Belkacemi (14 ans) de l'USMA au 200 m brasse, outre le temps réalisé par Anis Djaballah (USMA) au 400 m nage libre (4.57:68). Même l'international Jaouad Syoud (GS Pétroliers) n'a pas réalisé de bonnes performances, restant relativement loin de son niveau", a conclu le technicien.

Sur les 30 clubs ayant pris part au championnat national interclubs de Sétif, les 16 premières équipes au classement final, se qualifient pour disputer l'épreuve de la coupe d'Algérie-2019.

Natation/championnat interclubs (USM Alger) : des résultats en net recul
  Publié le : lundi, 25 novembre 2019 15:20     Catégorie : Sport     Lu : 21 foi (s)   Partagez